Il en prend pour 10, 20 ou 30 ans… La lourde condamnation de l’acheteur immobilier

Je ne me suis jamais trouvé devant un juge dans un tribunal. Même pour un crime passionnel. Je suis un garçon sage. En revanche, il m’est arrivé d’être assis face à un banquier dans son bureau. Pour un prêt immobilier. Je suis un garçon courageux.

Série Locataires et Propriétaires Planche n° 8 - Honoré Daumier - BnF
Série Locataires et Propriétaires Planche n° 8 - Honoré Daumier - BnF

Ma première acquisition

Pourtant je suis persuadé d’avoir entendu de la bouche de mon banquier la même phrase que le condamné entend de celle du juge. « Vous allez en prendre pour 30 ans ! ». Cinglant. Je n’avais pas pour ma part, comme notre condamné, étranglé passionnément mon épouse (que j’aime tendrement). Je vous le jure !

Il me fallait 150 000 euros pour boucler mon projet immobilier, ma toute première fois, la première acquisition de mon épouse aussi.

30 ans ferme

« Mon pauvre garçon, vous allez en prendre pour 30 ans », a fait mon conseiller bancaire après avoir consulté mon dossier et mes revenus. C’est à ce moment précis que j’ai ressenti cette proximité avec mon condamné passionnel. Lui, il avait eu du sursis. Moi, il ne fallait pas que j’y compte, c’était 30 ans ferme.

Le parcours de l’emprunteur immobilier ressemble parfois à celui du repris de justice. Il s’agit de plaider sa cause. Et pour l’acheteur, sans l’aide d’un avocat ! Puis attendre le verdict du jury. Un jury qui n’est autre, bien souvent, qu’un programme informatique piloté par d’obscurs algorithmes.

J’avais l’impression d’être comme une jeune startup

Alors que moi, juste avant de rentrer dans le bureau de mon banquier, j’avais l’impression d’être comme une jeune startup qui se lançait dans la vie, avec un beau projet immobilier. Je ne venais pas emprunter de l’argent, je venais lever des fonds ! Je n’étais pas un emprunteur. Je ne venais pas m’endetter. Je venais investir dans mon bonheur personnel et celui de ma compagne.

Ce qui est vrai, c’est qu’à la différence d’un dangereux criminel, je suis sorti libre du bureau de mon banquier. Mais sans un sous…

Et pour ceux qui aiment les histoires qui se terminent bien, sachez que j’ai fait appel… à un autre banquier ! Et j’ai gagné ! Ma chère et tendre se réjouit chaque jour désormais de partager ce petit F2 sans ascenseur avec un homme sans casier judiciaire !

⟵ Retour au guide

Simulez votre
prêt immo avec Hypo

Hypo est un chatbot
qui vous fait une simulation
de crédit immobilier en ligne.

Étude complète, calcul précis, résultat immédiat !

Hypo vous pose les bonnes questions pour personnaliser le financement de votre projet : plus vos informations seront exactes, plus précise sera sa simulation.

Simulation gratuite et anonyme !

Conversation avec Hypo en 4 étapes

1. Votre projet

Chaque projet est unique !

Hypo commence par vous demander pour quel type de bien immobilier vous souhaitez une simulation.

2. Votre profil

Chaque emprunteur est unique !

Il est important pour Hypo de connaître votre situation personnelle, professionnelle, patrimoniale et financière.

3. Votre financement

Hypo vous donne le résultat immédiatement !

Vous pouvez aussi lui demander de vous envoyer sa simulation et le détail de son calcul par mail.

4. Vos coordonnées

Vous souhaitez l’expertise d’un conseiller ?

Vous pouvez laisser vos coordonnées à Hypo pour qu’il confie votre dossier à un courtier en prêt immobilier.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. Service gratuit proposé par la société Hypo Bot, spécialiste en crédit immobilier, immatriculée à l'ORIAS sous le numéro 09051593 en tant que Courtier en opérations de banque et en services de paiement et Courtier en assurances, soumise au contrôle de l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR - www.acpr.banque-france.fr). Les informations recueillies par le chatbot sont sécurisées et conservées par Hypo Bot pour la gestion des clients. Mentions légales, Politique de cookies et Politique de confidentialité consultables sur www.hypo.ai. Vos données personnelles vous appartiennent et ne peuvent être partagées sans votre accord.