Faut que je passe à la banque…

Tu te souviens quand tu disais : « Faut que je passe à la banque… ». Un ami te demandait : « On se voit mardi ? » et toi tu répondais « Non, mardi je peux pas, faut que je passe à la banque. »

Locataires et Propriétaires Planche numéro 28 - Honoré Daumier - 1847 - BnF
Locataires et Propriétaires Planche numéro 28 - Honoré Daumier - 1847 - BnF

Le paléolithique du secteur financier

C’était comme ça autrefois. Passer à la banque ça ne s’improvisait pas. Et quand je dis autrefois, je ne parle pas de la préhistoire. Je parle de la fin du 20e siècle. Tiens, peut-être même le début du 21e… Mais si tu as moins de vingt ans, c’est sûr que l’ère dont je te parle, c’est la préhistoire bancaire pour toi. Le paléolithique du secteur financier. On s’habillait avec des peaux de bêtes et on faisait des chèques.

Passer à la banque c’était toute une expédition. Comme d’aller chasser le mammouth. D’abord tu ne pouvais y aller qu’entre 11h et 16h. Et encore, à condition qu’on ne soit pas à la veille d’un jour férié ou le lendemain d’un jour férié. Et pas à l’heure du déjeuner (11h30-14h30). Et pas un vendredi (l’agence n’était ouverte que jusqu’à 14h30). Et pas certains jours, parce qu’exceptionnellement l’agence était fermée pour une raison que tu n’avais pas à connaître.

Prévoir un pique-nique

Avant quand tu devais aller à la banque, il fallait que tu poses un jour de congés. Tu allais y passer la journée, c’est sûr. Tu avais intérêt à prévoir un pique-nique (et une couverture de survie en hiver). Forcément avec des horaires d’ouvertures aussi réduits, tout le monde y allait en même temps. L’avantage c’est que souvent tu retrouvais, dans la queue, un vieux camarade de classe que tu avais perdu de vue depuis des lustres. On échangeait nos cartes de visites, on se montrait de veilles photos… C’était comme Facebook avant Facebook.

Un jour de congés c’était quand tu n’étais pas à La Poste. Là, c’était une semaine qu’il fallait poser. À La Poste autrefois, tu avais des gens qui faisaient une heure de queue pour acheter un timbre à cinquante centimes. Et ce n’était pas des collectionneurs. Tu avais des vieilles dames qui passaient deux heures au guichet pour connaître le solde de leur Livret A. Le guichetier leur imprimait un listing de dix mètres de long sur lequel apparaissaient les intérêts cumulés de leur Livret depuis 1949.

Autrefois ton patron te payait par chèque

Toi tu voulais juste déposer ton chèque de salaire. Oui, autrefois ton patron te payait par chèque et il fallait que tu ailles à la banque pour déposer ton chèque. L’expédition à la banque c’était donc au minimum une fois par mois. Le 15 du mois, tu en étais déjà malade. Tu aurais presque renoncé à ton salaire pour ne pas devoir te rendre à la banque.

Et puis les banques se sont mises à internet. Et toi aussi. Tu es allé moins souvent à ton agence. Jusqu’à ne plus y aller du tout… Et puis un jour par hasard, tu es repassé devant et l’agence était devenue une jolie supérette. Ouverte jusqu’à 22 heures… Tiens, il y avait un vieux copain qui faisait ses courses…

⟵ Retour au guide

Simulez votre
prêt immo avec Hypo

Hypo est un chatbot
qui vous fait une simulation
de crédit immobilier en ligne.

Étude complète, calcul précis, résultat immédiat !

Hypo vous pose les bonnes questions pour personnaliser le financement de votre projet : plus vos informations seront exactes, plus précise sera sa simulation.

Simulation gratuite et anonyme !

Conversation avec Hypo en 4 étapes

1. Votre projet

Chaque projet est unique !

Hypo commence par vous demander pour quel type de bien immobilier vous souhaitez une simulation.

2. Votre profil

Chaque emprunteur est unique !

Il est important pour Hypo de connaître votre situation personnelle, professionnelle, patrimoniale et financière.

3. Votre financement

Hypo vous donne le résultat immédiatement !

Vous pouvez aussi lui demander de vous envoyer sa simulation et le détail de son calcul par mail.

4. Vos coordonnées

Vous souhaitez l’expertise d’un conseiller ?

Vous pouvez laisser vos coordonnées à Hypo pour qu’il confie votre dossier à un courtier en prêt immobilier.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. Service gratuit proposé par la société Hypo Bot, spécialiste en crédit immobilier, immatriculée à l'ORIAS sous le numéro 09051593 en tant que Courtier en opérations de banque et en services de paiement et Courtier en assurances, soumise au contrôle de l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR - www.acpr.banque-france.fr). Les informations recueillies par le chatbot sont sécurisées et conservées par Hypo Bot pour la gestion des clients. Mentions légales, Politique de cookies et Politique de confidentialité consultables sur www.hypo.ai. Vos données personnelles vous appartiennent et ne peuvent être partagées sans votre accord.