Réunionnite du CNR pour le Logement

Par Fabrice Hamon le 12 juin 2023

Le Conseil National de la Refondation pour le Logement a livré sa conclusion le 5 juin : pas de mesure choc mais une phrase choc et une mesure choquante !

Rat de ville et Rat des champs - La Fontaine

La Première Ministre Elisabeth Borne a présenté lundi dernier les arbitrages de l’exécutif aux groupes de travail du CNR pour le Logement.

Le lieu fut bien choisi : la Maison de l’architecture à Paris. Parmi les architectes du nouveau Plan pour le Logement : Olivier Klein, ministre délégué à la Ville et au Logement ; François Bayrou, Haut-Commissaire au Plan et secrétaire général du CNR ; 70 professionnels de l’immobilier privé ou du logement social.

Ce fut comme des assises tenues après des États Généraux : près de 6 mois de concertations pour 75 réunions et auditions ! Plus de 200 participants, sans compter les mille contributeurs dans les journaux, les chaînes de télévision et les réseaux sociaux.

Que de participation ! Que de forces vives ! Que d’intelligence ! Que de consultations pour aboutir à une réunion de clôture dont le diagnostic fut finalement le suivant : à votre tour de consulter, mais pour réunionnite aiguë !

Rien de révolutionnaire à l’issue. Le Conseil National de Refondation pour le Logement ne refondera pas en profondeur le logement.

Elisabeth Borne n’est pas magicienne !

Comme l’a dit Coubertin - ou plutôt comme ne l’a jamais dit Coubertin : l’important c’est de participer.

De participer au JO, au Journal Officiel, qui ne retiendra au bout du compte que 19 mesures, dix-neuf mesures médaillées par Elisabeth Borne, parmi les centaines présentées au concours.

Mais des médailles de bronze ou d’argent, pas de médailles d’or. Des professionnels qui ont été force de proposition d’un côté ; des politiques qui n’ont pas fait de propositions fortes de l’autre.

Pas de mesure choc mais une phrase choc : « il n’y a pas de mesure magique, seule et unique, qui permettrait de débloquer la situation ». Comprenons la déception, pire la stupeur d’une assemblée venue vivre un grand moment de sorcellerie, quand ils ont vu apparaître la cheffe du gouvernement la main vide, sans baguette de sureau.

Non mais sans blague ! Alors toutes ces femmes et tous ces hommes ont débattu pendant six mois de l’infinie complexité d’une crise immobilière multifactorielle pour s’entendre dire qu’il n’y a pas de baguette magique ! La situation ne sera pas résolue, transformée en deux temps trois mouvements, comme par enchantement ? Comme ils ont dû déchanter en effet…

Phrase magique pour clore les débats en tout cas. Et bien naïfs ces professionnels, alors qu’ils auraient dû savoir que la première ministre était coutumière de ce tour de passe-passe… « Si quelqu’un a une baguette magique », avait-elle déjà demandé, en novembre 2022, au sujet de la rénovation énergétique. « Personne n’a une baguette magique pour créer des médecins », déclarait-elle en avril dernier, cette fois au sujet des déserts médicaux.

C’est un Plan Borne, pas un Plan Merlin ! Reveillez-vous, nous ne sommes pas au pays du roi Arthur mais du roi Macron !

PTZ ou Ploucs à Taux Zéro et Casques Jaunes

Pas de mesure choc mais une mesure choquante : la suppression du prêt à taux zéro pour financer la construction d’une maison individuelle !

Pas moins de la moitié des projets qui ne seront plus possibles sans cette aide, des projets principalement portés pas de jeunes primo-accédants. Une mesure nullement symbolique qui est au contraire tout un symbole…

“Il y a un risque de bombe sociale. Ma mission est d’empêcher que cette bombe n’explose.” Déclaration d’Olivier Klein, en référence au nombre de ménages en attente d’un logement social. 2,42 millions de demandeurs actuellement : jamais la demande n’a été aussi élevée en France.

Or il y a un risque accru de bombe sociale quand on décide de ne plus soutenir les primo-accédants désireux d’une maison neuve avec jardin, que ce soit en banlieue, dans les villes périphériques ou bien en zone rurale. Le coût de construction est plus cher depuis un an ? Le gouvernement répond : le crédit sera donc plus cher lui aussi !

À moins que ce ne soit là que bienveillance des pouvoirs publics : construire un pavillon est devenu si coûteux que nous préférons supprimer le PTZ pour vous en détourner. Nous vous empêchons de faire une bêtise ! De rien pour le service rendu.

Et puis dans vos patelins il y a moins de transports en commun ! Vous avez pensé aux coûts des bagnoles ? Et à la pollution de vos déplacements pour venir bosser en ville ? Aux bouchons sur le périph ! On va quand même pas en plus vous subventionner ! Dans le monde du rêve pavillonnaire, il est bien connu qu’un PTZ c’était un « Plouc à Taux Zéro ».

Gageons cependant que tous ces ploucs vont les remercier, oui, mais d’une autre manière et disons mieux sans manières. Au sens figuré, pas au sens propre, tant il est vrai qu’ils ne sont jamais propres ces gens-là de toute manière.

Craignons plutôt que la bombe sociale ne fut effectivement lancée par ce dernier CNR dédié à l’habitat. Qu’il ait pris le gros risque d’enclencher la minuterie de la bombe du logement, la minuterie d’une mutinerie…

Gros risque en effet que les Gilets Jaunes ne soient bientôt remplacés par des défilés de casques de chantier : ce seront cette fois les Casques Jaunes ! Des casques jaunes de chantier, du moins seront-ils plus protecteurs contre les chocs avec les forces de l’ordre…

En tout cas si l’argent est le nerf de la guerre, le crédit le nerf de l’immobilier, supprimer un prêt aidé est précisément ce qui s’appelle « manipuler un explosif »…

Fort heureusement le HCSF se réunit à son tour le 13 juin et va tout déminer ! Ah bon ?

Ministre du Logement en Ville et Fable des Rats

Qui a dit que le CNR Logement avait accouché d’une souris ?

Nous ne dénoncerons pas à l’État ce patron d’un gros réseau d’agences immobilières, ce n’est pas le genre de la maison. En tout cas ce n’est pas un avis partagé par les constructeurs de maisons individuelles. Eux ils ont dit « le rat ! ».

Un vrai rapiat ce Bruno Le Maire, bourgmestre de Bercy, le maître des Finances Publiques, la mère de nos impôts en définitive ! Il se félicite de 2 milliards d’euros d’économies grâce au rabotage du prêt à taux zéro en rase campagne - couplé à l’abattage de la Loi Pinel pour l’investissement locatif. Une Pinel que les constructeurs avaient déjà perdue et que les promoteurs vont perdre à leur tour - pour eux non plus cette mesure n’est pas une souris ! Moins de constructions, moins de locations aussi pour ceux qui n’auront pas pu construire.

Un vrai rat des villes aussi cet Olivier Klein, non pas ministre délégué à la Ville et au Logement mais ministre du Logement en Ville ! Ce nouveau PTZ c’est le piège à rat. Le bonbon pour les jeunes, que les rats adorent paraît-il. C’est l’appât des rats des villes pour attirer les rats des champs.

Au lancement, lundi 28 novembre à Paris, du volet logement du CNR, le mantra du ministre était « de réconcilier la France et les Français avec l’acte de construire ». À l’atterrissage, lundi 5 juin à Paris, il les fâche avec l’acte de construire une maison, faisant donc tout à l’envers !

Réserver le prêt à taux zéro aux logements collectifs permettra selon lui de « loger le plus grand nombre » ! De fait, avec moins de constructions de maisons, il y aura un plus grand nombre de personnes à loger dans les immeubles.

« M. l’écrivaillon ce n’est pas très urbain tout ceci », nous dira le ministre du Logement en Ville, ou bien le ministre des Économies, grand écrivain à ses heures. Peut-être d’ailleurs supprime-t-il les aides à la construction pour que ses anciens administrés, les agriculteurs, ne vendent plus les terres de leur exploitation à des constructeurs ? Vendez du lait, pas des terrains !

« Urbain » au sens littéraire d’aimable, courtois, civil, qui convient à la vie en société. « Allons allons, soyez polis, soyez sociables, soyez urbains, venez vous parquer, mieux, vous ranger dans les villes - mais pas en hyper-centre bien entendu. Il y a bien un PTZ pour le centre-ville mais pour des logements au-dessus de vos moyens. » Comme vous êtes gentils… Mais alors je peux aller où ?

Oui parce qu’il y a un autre piège : ces appartements en ville, ces gens ne pourront pas se les offrir, même avec un PTZ ! En réalité, c’est tout bon pour le marché du locatif ou le parc du logement social. Les locataires qui voulaient se construire un coin de paradis diront que ce sont des trous à rats en comparaison d’une maison avec atelier dans le garage, pelouse à tondre et rosiers à tailler, mais ils sont bien ingrats avec leurs hébergeurs, qu’ils soient bailleurs publics ou privés.

Aussi urbains et littéraires soient-ils, ces ministres ont semble-t-il oublié leurs classiques… Oublié la moralité de cette belle et célèbre Fable de La Fontaine : rats des villes, laissez tranquilles les rats des champs !

Ce Conseil National de Refondation sera l’occasion ratée d’un plan ambitieux pour le logement. Ce n’est pas en effet une potion magique qui était attendue, mais un signal fort. Le gouvernement avait le choix entre réduire la demande ou bien soutenir l’offre. Il a choisi de réduire. Il ratisse.

« Quand on arrive en ville… » chantait Daniel Balavoine dans le spectacle Starmania. Autre classique ! Chanson demain des jeunes primo-accédants, quand ils déferleront comme des rongeurs dans les rues de Paris, casques jaunes sur la tête, en guise de bonnet phrygien.

Ils crieront : on veut pas un rez-de-chaussée, on veut un rez-de-jardin !

> Simulation de crédit immobilier au meilleur taux avec Hypo

Partagez cette actualité sur

Simulez votre
prêt immo avec Hypo

Étude complète - Calcul précis
Résultat immédiat avec notre chatbot

Un courtier avec vous !

Demandez l’expertise et l’accompagnement
d’un courtier en prêt immobilier.

Simulez votre
prêt immo avec Hypo

Hypo est un chatbot qui vous fait une simulation de crédit immobilier en 5mn !

Étude complète, calcul précis, résultat immédiat !

Hypo vous pose les bonnes questions pour personnaliser le financement de votre projet : plus vos informations seront exactes, plus précise sera sa simulation.

Hypo est rapide

Conversation en 4 étapes

1. Votre projet

Chaque projet est unique !

Hypo commence par vous demander pour quel type de bien immobilier vous souhaitez une simulation.

2. Votre profil

Chaque emprunteur est unique !

Il est important pour Hypo de connaître votre situation personnelle, professionnelle, patrimoniale et financière.

3. Votre financement

Hypo vous donne le résultat immédiatement !

Vous pouvez aussi lui demander de vous envoyer sa simulation et le détail de son calcul par mail.

4. Vos coordonnées

Vous souhaitez l’expertise d’un conseiller ?

Vous pouvez laisser vos coordonnées à Hypo pour qu’il confie votre dossier à un courtier en prêt immobilier.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. Service gratuit proposé par la société Hypo Bot, spécialiste en crédit immobilier, immatriculée à l'ORIAS sous le numéro 09051593 en tant que Courtier en opérations de banque et en services de paiement et Courtier en assurances, soumise au contrôle de l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR - https://acpr.banque-france.fr). Les informations recueillies par le chatbot sont sécurisées et conservées par Hypo Bot pour la gestion des clients. Mentions légales, Politique de cookies et Politique de confidentialité consultables sur www.hypo.ai. Vos données personnelles vous appartiennent et ne peuvent être partagées sans votre accord.

Simulez votre
prêt immo avec Hypo

Étude complète - Calcul précis
Résultat immédiat avec le chatbot Hypo

Femme discutant avec HypoBot

Actualité du crédit immobilier

Voir tous les articles

Quelles sont les opportunités de financement en ce moment ? Soyez informés des bons plans avant tout le monde.

Illustration de l'article

Embellie sur le marché du crédit immobilier ! Les taux baissent : les acheteurs empruntent au-dessous de 4%, même sur 25 ans. En moyenne : 3.84% en avril !

Illustration de l'article

Bonne idée du Ministre du Logement pour augmenter l’apport personnel des primo-accédants : pas d’impôt sur les donations pour un premier achat immobilier !

Illustration de l'article

Jusqu’à 50% du logement financé à 0% ! Nouveau prêt à taux zéro si vous achetez du neuf ou de l’ancien avec travaux. Fin du PTZ pour construire une maison.

Illustration de l'article

Pour faire baisser les prix immobiliers et les ajuster à la baisse de budget des acheteurs, il faudrait que les vendeurs renoncent à faire une plus-value !

Un courtier avec vous !

Demandez l’expertise et l’accompagnement
d’un courtier en prêt immobilier, spécialiste
du crédit et de l’assurance de prêt.

Calculatrice de prêt immobilier

Tous vos calculs dans un seul écran !

Calcul de crédit immobilier : projet, budget, mensualité, emprunt, endettement, prêt relais, ptz, locatif, assurance comprise et garantie incluse, aux taux du marché en temps réel !